Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nouvelle Conscience

Indigné ?

Publié le 16 Janvier 2013 par Laure-Anne in indignation

Nombreux sont les indignés qui ont la rage de voir ce monde s’autodétruire. Et heureusement qu’il en soit ainsi. S’indigner contre la politique de la peur, contre les religions de la domination et contre le capitalisme de la destruction. Il existe encore une humanité, une lueur d’espoir.

Remettons en question la cause de cette indignation. Pourquoi vivons-nous dans un monde qui n’a aucun sens ? Sinon celui de l’illusion d’une vie de bonheur matérialiste et possessif. L’esclavagisme moderne où l’esclave n’a pas conscience de ses chaînes.

Car oui, pour évoluer il faut prendre conscience que ce système nous rend esclave, que tous les maillons de la chaîne sont coupables et que l’indifférence a les mains remplies de sang.

Alors pourquoi vivons-nous dans cette dualité ? Entre l’esclavagisme et la liberté, le manque et l’abondance, la peur et l’amour, la souffrance et le pardon, le mensonge et la vérité ?

Eh bien, pour nous donner la possibilité de choisir un camp, pour nous permettre d’évoluer sur la voie de l’éveil, celui de l’amour et de la liberté. Il nous faut accepter que ce monde soit exactement ce qu’il doit être pour nous permettre de passer à une conscience supérieure, pour libérer les esprits qui osent être eux-mêmes et remettre tout en cause.

Seuls les esprits libres qui prouvent de leur être qu’ils sont prêts à tout pour défendre leurs valeurs, seuls ceux-ci construisent le nouveau monde.

Alors oui, battons-nous contre les injustices, mais acceptons et remercions nos frères et sœurs inconscients, car c’est grâce à eux que nous nous libérons et que le changement peut se faire en nous-même. Lorsque la liberté existera, le mot n’existera plus. Ce n’est qu’en connaissant son contraire que l’on connait la vraie valeur.

Indigné ?
Commenter cet article

Affibylie 20/01/2013 11:04

"Ce n’est qu’en connaissant son contraire que l’on connait la vraie valeur" bravo, bis !